Ecole Saint Honoré d'Eylau

 
 
 
 
 
 > Présentation > Projet éducatif
 

Projet éducatif

 

 

 

Qu’est-ce qu’éduquer ?

 

 

Du latin educare, « instruire, former », lui-même venant du verbe ex-ducere « conduire hors de », éduquer renvoie à la formation de l’esprit et de la conduite d’un enfant. Mais s’il s’agit de « conduire hors de » en éduquant, l’éducation est-elle le fait d’arracher à sa nature originaire un enfant ou bien d’accomplir cette nature ? Il y a une vraie ambiguïté : nous nous rendons bien compte que nous n’allons pas laisser l’enfant agir selon tous ses désirs (sinon nous le transformons en enfant-roi !). En quelque sorte, nous allons l’arracher à une certaine spontanéité. Mais en même temps, nous voulons qu’il puisse être éduqué car « c’est pour son bien » entend-on souvent.

 

Ainsi, pourquoi éduque-t-on ? Un des enjeux de l’éducation est que l’enfant s’accomplisse et devienne un homme, responsable de ses actes, ce qui demande à la fois de lui donner le goût de l’effort, de la recherche de la vérité et du don de soi. L’individualisme ou la paresse ne permettent pas de s’accomplir !  L’autre enjeu est de transmettre une culture à cet enfant, afin que son esprit soit formé, culture qui est à la fois un contenu d’idées pour l’intelligence, mais également pour la Foi. L’ouverture de l’enfant à la transcendance fait partie intégrante de son éducation, si elle veut l’accomplir dans toutes ses aspirations, même métaphysiques.

 

Il faut cependant ajouter qu’il est nécessaire que l’enfant adhère au projet éducatif, c’est-à-dire que nous, éducateurs, avons la tâche ardue de réussir à lui montrer l’intérêt pour lui-même de ce que nous lui transmettons, à la fois pour sa conduite et pour son intelligence. Saint Jean Bosco avait l’intuition que le « résultat de l’éducation » se joue dans la qualité du rapport entre l’éducateur et l’éduqué : une relation juste, de confiance, qui n’empêche pas l’autorité du maître. « Conduire hors de » demande un conducteur et un conduit… C’est seulement par leur alliance qu’ils peuvent avancer pour que le meilleur advienne pour l’enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

"

Extraits du compte-rendu de la visite de tutelle qui a eu lieu en 2017/2018 

 

 Les visiteurs ont relevé dans un premier temps les éléments qui témoignent d’une éducation intégrale et des moyens d’accompagnement pour sa mise en oeuvre : 

– La dimension d’éducation intégrale prenant en compte la formation intellectuelle mais aussi humaine : morale et spirituelle, est une vraie préoccupation partagée. La force du projet vient de sa grande cohérence : l’intégration des dimensions éducatives, pédagogiques et pastorales, les liens soutenus avec la paroisse, l’engagement de tous les adultes de la communauté (laïcs et consacrés, professeurs, responsable informatique…) y contribuent. La composition des équipes de vie scolaire et de pastorale est pratiquement la même. 

 (…)

- La petite taille de la structure permet une plus grande proximité des personnes mais à elle seule la taille n’assure pas automatiquement la création d’un climat favorable au développement de chacun. La vraie attention à la personne (enfants et adultes), l’accompagnement de tous par la mise en place d’un suivi sur mesure pensé en équipe et tout au long de la scolarité, la qualité de l’accompagnement à l’orientation, gages de réussite des élèves dans les apprentissages, sont des points que les visiteurs ont pu constater. 

 

Autres réalités très positives observées 

– La composition des classes, basée sur une mixité « horaires aménagés » / « horaires classiques », a été conçue pour en faire un vrai atout pédagogique au service de la réussite de tous. 

o Les élèves en horaires classiques bénéficient en fait aussi d’horaires aménagés avec les heures communes à tous en matinée pour les mathématiques et le français et des séances de soutien en petits effectifs l’après-midi (les enseignants étant libérés d’une partie des élèves partis rejoindre leurs activités sportives ou artistiques). 

o Les élèves en horaires aménagés tirent la classe vers le haut et bénéficient d’une scolarité normale, avec des amis de classe, et donc d’une régulation de la pression sportive ou artistique. 

 

Cette mixité permet de tirer encore plus loin les têtes de classe au regard de leur nombre raisonnable et de tirer les plus en difficulté vers le meilleur d’eux-mêmes. 

– L’ambiance à la fois familiale, bienveillante est le fruit d’une équipe soudée, cohérente qui partage les mêmes valeurs. Nous tenons à souligner le recrutement remarquable de ces 5 dernières années. 

 

(…)

 

On observe donc une pertinence dans l’approche pédagogique, éducative et pastorale qui est à porter au crédit des deux chefs d’établissement et aux équipes. Saint-Honoré d’Eylau vit un projet éducatif et pédagogique qui fait de lui un établissement d’excellence. Avec une vraie attention portée sur l’éducation intégrale, ce projet mériterait d’être actualisé pour mieux rendre témoignage de la pertinence de cette approche. 

(…)

Conclusion 

L’établissement école-collège Saint-Honoré d’Eylau possède de nombreux atouts. Partager ce temps de valorisation des uns envers les autres, fut un moment privilégié. Savoir-faire et engagement des personnes servent avec cohérence le projet de l’établissement. Ne reste plus qu’à présenter Saint-Honoré d’Eylau comme un beau fleuron du secteur Ouest pour son souci d’équilibre dans le recrutement, dans les propositions pédagogiques, dans la manière de manager en autorisant et valorisant l’engagement des personnes. Tout ceci est réellement au service d’une éducation intégrale ! Les chefs d’établissement peuvent être confortées par le travail mis en oeuvre et peuvent avoir confiance en l’avenir, elles seront soutenues et portées par la tutelle."

 

 

Cliquer sur l'image pour découvrir notre brochure.

 

                                                                    Couv. Revue 2015 Saint Honore d'Eylau Paris 16 (1)

 
Dernière modification : 16/11/2018